L. LEROY & Cie, Paris. Rare et exceptionnelle montre de poche

L. LEROY & Cie, Paris. Rare et exceptionnelle montre de poche à remontage automatique en or 18 K (750). Boîtier de Style Empire à carrure plate constituée de trois pièces massives en or jaune, anneau de suspension fixe. Cadran argent guilloché avec cadran auxiliaire pour les heures et les minutes, chiffres arabes peints représentés sur un disque poli. Triple guichets avec mois, date et jour à midi. Mouvement à remontage automatique avec échappement à ancre, 18 rubis spiral Bréguet.
La large masselotte est fixée sur un axe horizontal pour améliorer son mouvement à la verticale. Gravée Série unique de 7 montres fabriquée par L.Leroy & Cie- 1925 N°3. 30 minutes de marche suffisent pour 30h de remontage. Le mouvement peut être également remonté par sa clef, à cet effet, un carré est dissimulé par un volet à 6h sur la carrure laissant apparaître les lettres R et A pour Remontoir et Aiguille. Ce volet solidaire de la lunette permet, par l’action de trois doigts, d’orienter l’action souhaitée, tout en bloquant ou en libérant le mouvement. Elle est vendue avec un écrin d’origine, son outil de réglage et de remontage, ses papiers de présentation et la photographie noir et blanc d’archive. Cadran et mouvements signés. Diam. 51mm Poids brut: 123,38g.
Cette pièce est la troisième d’une série de 7 commandée par le grand-père de son actuel propriétaire. Une série unique de 7 montres réalisées à la demande de M. Rodolphe Darblay pour sa famille et ses amis connaisseurs de Haute Horlogerie. Il est important de noter que la montre présentée a été gardée dans un état irréprochable et qu’elle a conservé tous ses accessoires. De plus, le fait d’être le numéro 3 de cette petite série, lui confère un caractère de rareté exceptionnel pour les collectionneurs. Cette série unique de 7 montres est décrite par A. Chapuis et E. Gelis dans l’Histoire de la montre automatique 1770-1930, Neuchâtel, Editions du Griffon (pages 220-223, figure 141)

HAUT